Site de l'académie de Versailles

Accueil > Le coin des élèves > ASSR > ASSR : Attestation scolaire de sécurité routière

ASSR : Attestation scolaire de sécurité routière

mardi 8 avril 2014 par Semega

Présentes dans les collèges depuis 1993, les Attestations Scolaires de Sécurité Routière (ASSR), passées en 5ème et en 3ème permettent de valider les connaissances de sécurité routière progressivement acquises tout au long de la scolarité... et constituent la première étape vers la conduite.

L’ASSR 1

L’attestation scolaire de sécurité routière de premier niveau est organisée pour tous les élèves de 5ème.
L’ASSR 1 et le BSR sont obligatoires pour conduire un cyclomoteur (scooter, mobylette...).

Le BSR (Brevet de sécurité routière) est composé de l’ASSR ou 2 et de 5 heures de conduite sur la voir publique assurées par des professionnels d’une auto-école.

L’ ASSR 2

L’attestation scolaire de sécurité routière de second niveau est organisée pour tous les élèves de 3ème.
Le jour des 16 ans, elle est obligatoire pour commencer l’apprentissage à la conduite accompagnée. En effet, l’ASSR 2 est obligatoire pour s’ inscrire à l’épreuve théorique (le code) du permis de conduire.

Les épreuves

Ces épreuves auront lieu au collège.

Chaque épreuve se présente sous la forme d’ une série de séquences animées illustrant 20 questions à choix multiples (QCM). Il s’agit de vérifier les aptitudes des collégiens à identifier les dangers qu ’ils peuvent rencontrer en tant que piétons, cyclistes, cyclomotoristes, passagers d’ une voiture et de tester leurs connaissances en matière de sécurité routière.

Tu obtiens ton ASSR dès que tu as plus de 10/20. Il te sera alors délivré la fameuse attestation qu’il faudra conserver précieusement pour passer la suite de ton BSR ou ton code en auto-école.

Alors, prépare ton ASSR !

Voir en ligne : Se préparer à l’ASSR


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Bienvenue au Collège Jean-Etienne Guettard (académie de Versailles)
Directeur de publication : M. Audiot Patrick, principal